La musique est le langue des émotions
. Emmanuel Kant

miércoles, 18 de junio de 2014

I.A.M: Les gaziers de la planète Mars (3)

Continuons avec notre parcours autobiographique du groupe de Marseille. Avec l´énorme succès du double album Ombre est lumière. En 1995, le groupe collabore avec Mathieu Kassovitz à l´occasion de la sortie du film La Haine. Ainsi dans la bande sonore originale nous retrouvons le morceau La 25ème image où le groupe collabore avec Daddy Nuttea.
1997, le groupe lance leur troisième album L´école du micro d´argent qui obtient un succès commercial foudroyant et qui remporte deux Victoires de la musique (1998). Disque D´or en deux jours. L´album est enregistré d´abord à New York et ensuite à Paris.

Dans cet album, nous pouvons voir que le discours est épuré. L´injustice sociale et la dureté de la société et du monde sont mises en relief à l´aide de texte poétique sombre. Le titre de l´album fait référence aussi que le groupe est le précurseurs et sources de motivation pour la formation et apparition de nouveau groupe provenant de la région marseillaise. Le groupe sera le point d´appui pour l´essor de ceux-ci. 
Dans cet album nous retrouvons une série de titre dont le groupe a fait des vidéos récit comme: La saga, Petit frère, Nés sous la même étoiles et le tube de 9´ Demain c´est loin. L´album est aussi l´occasion de la première participation du Freeman comme nouveau rappeur du groupe.



Après cela, plusieurs membres prennent le temps de réaliser et sortie leur album solo. Kheops sort Sad Hill et Shurik´n Où je vis.  Imhotep sort Blue Print. 
Néanmoins I.A.M sort un titre inédit Independenza qu´il ajouteront à une réédition de L´école du micro d´argent en 1998.
En 1999 Akhenaton et Kheops reçoivent la Victoire de la Musique pour la meilleure B.O pour Taxi. En 1999 Freeman sort à son tour son album solo Le Palais de Justice.
En 2000 Akhenaton revient avec la bande sonore originale de Comme un aimant, dont il est également le réalisateur.
Toujours en 2000 Kheops sort Sad Hill Impact, de son côté Akhenaton se lance dans l´électronique avec Electro Cypher. Puis Shurik´n et son frère Faf la Rage lance La garde.

martes, 10 de junio de 2014

I.A.M: LES GAZIERS DE LA PLANÈTE MARS (2)


Je continue avec mon parcours biographique du groupe. Aujourd´hui nous allons nous arrêter dans la période 1993-1997.
En 1993 le groupe publie Ombre est lumière le premier double album dans l´histoire du hip-hop. Ceci représente un défi pour le groupe.  Résultat 450.000 exemplaires vendus. Cet album permet d´accroître la popularité du groupe. En 2010, Akhenaton dira dans une interview que pour lui "il s´agit de l´album le plus abouti".

Dans cet album nous allons trouver des morceaux qui vont marquer à tous jamais le son qui caractérise le groupe: japonais, italien, andalus, musique arabe. Les mixages réalisés par DJ Khéops et Imhotep avec des extraits de films comme Les dix commandements ou La guerre des étoiles.  
Nous allons trouver dans cet album des morceaux commerciaux comme Je danse le mia ou Le feu (Ce dernier apparaît mixé dans le maxi avec de petits changements), lesquels vont permettre au groupe d´atteindre de TOP 50 et de se maintenir pendant 8 semaines succèsives. 

Dans l´album, il y a bien sûr des chansons avec un contenu social: critique et engagement. Où le groupe dénoncent des moments de l´actualité sociale française et mondiale.
Ici nous pouvons citer des chansons telles que: L´affaire en cours, Le soldat, Le sachet blanc ou Harley Davidson (celle-ci avec leur touche d´ironie).

Les morceaux autobiographique sont également présent dans les deux volumes: Une femme seule, L´aimant ou Interview.
Finalement citer quelques morceaux qui sont d´une quelité textuelle et musicale incroyable selon moi; et qui définissent le style à par entière du groupe: Le cosmos et le 7.
Grâce à cet album le groupe obtient les Victoires de la musique au meilleure groupe de l´année 1995. Cette même année Akhenaton sort Métèque et mat son premier album solo.
Dans les maxi nous trouvons aussi des chansons inédites dans le double album: Je fais un avec ma musique, Reste Underground,  Un combat sans fin ou La mort n´est pas une fin.




miércoles, 4 de junio de 2014

I.A.M: LES GAZIERS DE LA PLANÈTE MARS (1)


Aujourd´hui je commence une série de petits articles dédié au groupe de Rap marseillais I.A.M. Dans ces articles je vais faire un parcours historique de leur trajectoire artistique comme formation groupale.
Les sigles d´une groupe ont plusieurs signification:

  • Imperial Asiastic Men
  • Indépendantistes autonomes marseillais
  • Invasion Arrivée de Marseillais

Le groupe va se créer en 1984 sous le nom de Lively Crew, il tout d´abord formé par Akhenaton (Philippe Fragione) et DJ Kheops (Éric Mazel).
En 1988, le groupe intègre le rappeur et danseur Shurik´n (Geoffroy Mussard) et à la fois il change de nom et devient B Boys Stance.
L´année suivant trois autres membres complète le groupe: Imhotep (Pascal Perez), Kephren (François Mendy) et Malek sultan postérieurement Freeman. À partir de cette date le groupe devient désormais IAM.


Ils sortent, alors, une cassette "Concept" qui leur permet d´entrer à former partie du label Labelle Noire (plus tard Delabel) qui à la fois une subdivision de Virgin. C´est alors que le groupe sort un premier maxi nommé Red, black and green qui fera partie de leur premier album ... de la planète Mars en 1991.

Dans cet premier album nous pouvons retrouver des thèmes à sons très inspirés au son du rap américain, mais aussi avec la touche qui va caractériser les chansons du groupe: musique oriental-africain, touche d´humour ironique, engagement social et politique, défense d´une culture de banlieue, des origines, et bien sûr la critique social.
Parmi les tubes de cette album nous pouvons citer:
  • Tam Tam de L´Afrique

 
  • Planète Mars


 L´invasion a commencé et rien ne peux l´arrêter...